Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Adrien Delassus

On me demande sur les marchés pourquoi l'écologie "se fourvoie avec la gauche". On me déclare "vous etes des pastéques  :verts à  l'extérieur, rouge à  l'intérieur".

 

Voici  5 raisons à  mon sens pour lesquelles l'écologie n'a sa place qu'à  gauche, dans le système politique actuel

 

- la premiere est historique : les mouvements écologistes se sont développés dans l'anti gaullisme et dans l'anti conformisme issu de la fin des années 1960 . Le gaulisme par son hyper centralisme, imposait dans une  logique jacobine, de manière unilatérale, des projets comme des complexes nucléaires ou l'extension du camp militaire du Larzac dans des régions où  les populations etaient peu consultées et où  l'analyse des acteurs locaux n'etait que peu prise en compte. En outre,  la morale très conservatrice d'une société de transmission, n'a pas grand chose à  voir avec les notions d'autonomie, d'accomplissement personnel et d'égalité entre les individus qui ont été pensées dans les mouvements de culture alternative.

 

- la seconde est la logique les eco-régions. Nous sommes pour que la décision soit prise au plus près des préoccupations  et des impacts qu'engendrerait tel vote ou telle décision. La logique territoriale de l'écorégion consiste à intégrer une ville dans le milieu naturel dans lequel est implanté ce "carrefour de regroupement humain" . Ce concept est liée à  l'empreinte ecologique de telle ou telle société humaine, c'est à  dire  évaluer les  consommations d'une communauté humaine par rapport à  la capacité d'apport de l'environnement naturel. Toutes les lois de décentralisations qui vont dans ce sens ont été votées et initiées par des gouvernements socialistes. 

 

- la troisième est qu'on considere que l'ecologie est la nouvelle gauche du 21ème siècle. Ceux qui subissent la crise écologique, la malbouffe,  les pollutions atmosphèriques,  les nuisances sonores des periphériques ou autoroutes sont les mêmes qui subissent les conditions les plus difficiles dans leur quotidien,  la précarité, le manque de services publics.  Dans une logique progressiste, on estime qu'en portant la priorité sur une meilleure équité sociale, on traite aussi les questions environnementales. Dans une logique pacisfiste, on pense que la diplomatie et la politique sont de meilleurs armes que le rapport de force armée et miltaire. Enfin, contrairement à  ce qu'on croit souvent nous souhaitons aussi le progrès technique s'il est concerté.

 

- Une société écologiste est une société de la régulation économique. Nous ne croyons pas que la "main invisible" d'Adam Smith, peut réguler l'économie et les rapports humains. La puissance publique est le garant de la paix sociale dans laquelle sont inclus les rapports  économiques. Et si le droit d'entreprendre doit être encouragé et soutenu , la valeur d'une activité ne peut se résumer à  la simple valeur financière et aux dividendes qu'ils peuvent engendrer, l'utilité sociale d'une activité doit être aussi intégré à  toute interrogation sur une activité économique.

 

- Enfin, l'écologie est dans une logique de transformation sociale et sociétale du monde, ce qui ne la range pas avant ceux qui veulent "conserver" les choses en l'état. Le rapport à  la notion de citoyen, acteur economique et social dans son environnement que nous avons est dans la filiation  des mouvements citoyens spontanés qui ont emaillés l'histoire humaine. Où on considére qu'un individu libre ety

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article