Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Adrien Delassus

Le Sénat vient de voter la nouvelle répartition des conseillers de Paris. Certains arrondissements, plutôt de l'est parisien qui ont gagné des habitants, voient augmenter leur représentation  au conseil de Paris, d'autres, comme le 17ème, en perdent.

 

"Cette proposition de loi prévoit de retirer deux conseillers au Ier arrondissement, et un aux IIe, IVe, VIIe, XVIIe. Le XIXe en gagnera deux, et les Xe, XVe, XVIIIe et XXe un chacun."

 

Rééquilibrage de 6 conseillers de Paris  donc.  Ca serait plus favorable à la gauche.  Dont acte car les 1er, 7, et 17 arrondissement "de droite" perdent en tout 4 sieges, les 2ème et 4ème "de gauche" en perdent 2. Le 15ème arrondissement de l'ouest, "de droite" en gagne 1 , ceux de gauche 5 en tout.

 

Rappelons juste quelques éléments:

La politique ne se résume pas à de la mathématique, et notamment pour les municipales où la proportionnelle est de mise.

Il y a eu une politique de dépeuplement clairement menée notamment sous les années Chirac et précédement, où  certains arrondissements ont vu perdre jusqu'à  la moitié de leur population, comme les 7 et 8 ème, quand Paris en perdait un quart ( 700 000).  link

Depuis la fin des années 1990, ( fin Tibéri)  puis l'arrivée des forces progressistes aux responsabilités à Paris cette tendance s'est inversée. Et certains arrondissements ont accuillis parfois jusqu'à  20000 habitants supplémentaires. Il est logique de rééquilibrer les choses pour établir l'équité devant le nombre de representants par habitants.

 

Je suis en général pour qu'on simplifie au maximum les critéres de représentation. Il ne m'aurait pas dérangé qu'on fusionne les quatres arrondissements centraux, qui agglomèrent environ 100 000 habitants, soit un peu moins que la population d'un arrondissement extérieur. C'est un travail plus fastidieux, mais je pense qu'il faudra à terme redécouper les arrondissements de manière homogène, cela accompagnerait une décentralisation des responsabilités en arrondissement, voire meme dans les quartiers. Rédécoupage à intégrer, biensur dans un logique métropolitaine. Une vaste réforme démocratique donc.

Ce n'est pas de politique politicienne, même si ça arrange les forces actuellement au pouvoir à  Paris. C'est un réajustement logique. Un habitant du 19ème sera désormais représenté de la même manière qu'un habitant du 16ème. C'est beau comme le pacte républicain. 

 

Pour regagner un ou plusieurs conseillers de Paris, le 17ème doit gagner des habitants. Cela s'est fait avec la ZAC Batignolles, mais pas suffisement. La densification n'est pas un contre sens écologiste, au contraire, mais elle ne passe pas par des tours qui neutralisent beaucoup de surface à leur proximité immédiate et qui ne sont jamais écologistes car amener des gens, de l'eau, de l'electricité à 150m de hauteur ça coute très cher en énergie. C'est une gestion intelligente du sol et des bâtiments pas bien réelle aujourd'hui.

Nous ferons des propositions en ce sens pour la mandature 2014-2020.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article