Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Adrien Delassus

Comme dans de nombreux domaines la politique en matière de solidarité évolue, de nouveaux besoins apparaissent, les populations changent et les représentants de l'action publique se doivent de les accompagner, voire mieux, de les anticiper. La mairie du 17ème organise un forum sur ces questions, ce sera peut être un moyen pour casser  les représentations et envisager, de manière républicaine les solutions à apporter sur ce territoire et pourquoi pas innover.

Avec les lois 2002-2 et Dalo, le secteur de la solidarité s'est profondément renouvelé tant en terme de publics que dans les moyens octroyés pour les accueillir. Il faut saluer ces deux lois importantes votées sous les gouvernements Jospin et Villepin. La plupart, comme l'emblématique Pereire dans le 17eme, où  ailleurs la mie de pain, ou Nanterre s'est transformé de dortoirs insalubres en endroits où les personnes en détresse sociale peuvent se reposer en envisager un après dans la société quelque soit leur histoire.

 

Créer des organes de concertation et de participation

Tout d'abord, il s'agit de mettre "l'expérience de vécu" au cœur de la politique publique. Qui d'autres que ceux qui ont vécu la détresse sociale de devoir dormir à la rue plusieurs dizaines voire centaines de nuits peut attester des lacunes de ce système ?

Qui d'autres que ceux qui vivent dans les établissements sociaux peuvent au mieux témoigner des idées et innovations à apporter au système d'inclusion sociale ?

Pour que ces paroles s'expriment il faut un organe, un espace temps de débat de discussion, de confrontation de réalités. La loi 2002-2 a permis l’émergence du Conseil consultatif des personnes accueillies. Cet organe permet au niveau national de mieux en prendre en compte les problèmes des personnes vivant dans la grande précarité. Depuis 2 ans il existe un organe régional. Il manque le maillon le plus local. Le 17éme pourrait innover en lançant les premiers conseils consultatifs locaux.

Dans la même logique, citoyenne, certains arrondissements ont mis en place des conseils des résidents étrangers. Nous avons nombre de personnes qui pourraient participer à l'animation et l'amélioration des conditions de vie dans le 17ème.  Avant qu'ils puissent voter, ils pourraient en bons contribuables s'investir dans la vie citoyenne de l'arrondissement

 

Créer un lieu unique multiservices

D'autre part, tous les professionnels constatent combien la vie à la rue est rendue encore plus difficile et désocialisante par l'éparpillement des réponses pour accomplir des besoins vitaux et primaires. Se doucher, laver ses vêtements, se nourrir, poser ses affaires, déposer ses valises alors qu'on veut remplir un de ses besoins ou un demarche administrative.

Il en existe plusieurs à Paris, dans le 1er, dans le 12ème, plusieurs dans le 10ème. Cela s'appelle des "accueils de jour". Dans ces structures, les personnes peuvent recevoir leur courrier, se doucher, parfois manger chaud, parfois deposer des affaires,  parfois consulter un medecin, un juriste, une  personne de la sécurité sociale, rencontrer des travailleurs sociaux et surtout se détendre, se poser, après des nuits difficiles.

Il faut créer ce type de lieu dans le 17ème, car le nord ouest de paris en est dépourvu. Et cela serait répondrait aux différents problématiques rencontrées par les personnes précaires.

Ce lieu unique pourrait être réalisé en développant d'une association déjà existente ou en regroupant plusieurs associations qui oeuvrent en un même lieu ( central).

 

Rendre la mairie d'arrondissement comme lieu de domiciliation pour les sans domicilie fixes.

A la base de toutes les démarches, l'adresse pour recevoir son courrier est un outil essentiel. Toutes les structures parisiennes qui ont l'agrément préfectoral  pour ce faire sont engorgées.

C'est à la municipalité de garantir les droits des personnes, qui dorment et vivent sur son territoire. Ce serait une bonne chose de permettre la domiciliation des plus démunis et aux personnes qui ne peuvent recevoir leur courrier dans une boite aux lettres dans le 1er espace de citoyenneté qu'est la "maison commune".

Créer des lieux multifonctionnels, des lieux de rencontres sociales

Pour croiser les expériences et créer des liens réels, il serait bon et utile de faire croiser plusieurs fonctions dans un même espace, tout comme la mairie du 17éme est aussi un lieu de distribution de soupe populaire. 

La multifonctionalité permet de croiser des populations, de créer du lien et de bâtir des projets innovants. Ce n'est pas évident au départ, c'est un pari, un risque, mais avec une bienveillance collective, un accompagnement des intervenants et des acteurs permanents, on peut arriver à  surprendre puis à partager.

Développer la mixité sociale et générationnelle

Développer la mixité sociale est un atout pour toute société. Et pour lutter collectivement contre la segrégation sociale qui  est source de nombreuses insécurités, il convient d'oeuvrer pour garantir le mélange socio culturel dans tous les secteurs.

La diversité est source de créativité, d'invention et le sens pertinent de l'évolution de nos sociétés.

Cette diversité se manifeste vers l'est de l'arrondissement, beaucoup moins dans l'ouest. Hors il est très utile d'empêcher qu'un espace de la République ne soit reservé qu'à  une partie de la population. La segmentation n'est pas un objectif ni une logique appréciable.

Cette mixité peut s'illustrer par exemple, en developpant des appartements intergénérationnels qui permettrait  à  une personne agée de prolonger son autonomie, de rompre sa solitude et au(x) plus jeunes de vivre à Paris, à proximité des centres nevralgiques et economiques. 

Autre illustration de cette mixité, et je sais que c'est osé, c'est de permettre à ces citoyens de proposer une pièce vide, une chambre vide de son appartement à  une personne en situation de précarité en contrepartie de réduction d'impôts.

 

Ces cinq propositions sont des évolutions importantes qui permettraient une meilleure solidarité dans le 17ème.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article